PUBALGIE DU SPORTIF ET SOMATOPATHIE


La pubalgie se manifeste par  des douleurs proches de la zone du pubis et inguinale. Très connue des footballeurs et autres sportifs, elle touche aussi les femmes enceintes. La pubalgie est redoutée, car malgré la douleur qu'elle provoque, elle empêche la pratique sportive.



Comment reconnaître une pubalgie ?


En cas de pubalgie, la douleur est localisée autour du pubis dans la zone de laine, elle peut s'étendre sur la face interne des cuisses au niveau des adducteurs.

La douleur apparaît  progressivement durant la pratique sportive ou juste après. Elle peut ressembler à des irradiations vers les abdominaux ou le périnée et les testicules. La douleur est souvent accentuée en cas de mouvements brusques ou de port de charges lourdes.


En cas de pubalgie la douleur est souvent telle que la pratique sportive est impossible. Si elle n'est pas traitée, la douleur s'accentue, les gestes du quotidien deviennent douloureux voir impossibles.

La pubalgie touche en majorité les footballeurs et autres sportifs (les coureurs, danseurs...). Même les femmes enceintes aussi sont victimes de ce symptôme durant la grossesse. En effet les changements de posture et les tensions s'exerçant au niveau du ventre à cause du poids du bébé sur la zone pubienne peuvent entraîner ce type de douleurs.


Les Causes.


  • un déficit du tonus abdominal,
  • un surentraînement,
  • un changement dans l'entrainement, modification du sol ou des chaussures mal adaptées
  • l'absence d'échauffements et d'étirements, 
  • Déficit de mobilité au niveau du bassin et en particulier des articulations sacro-iliaques et coxo-fémorale,
  • hypersollicitation de la région pubienne. 


La pubalgie peut apparaître suite à la répétition de gestes entraînant de fortes tensions  au niveau de la région pubienne comme la frappe répétée dans un ballon par exemple.

La pubalgie peut aussi se présenter si vous avez une différence de longueur de jambes ou encore une malformation de l'articulation coxo-fémorale. Le bassin et donc la symphyse pubienne, sont amenés à compenser cette anomalie et cela peut, dans certains cas, entraîner une inflammation de l'os et donc une douleur du pubis.


 


Que fait un somatopathe en cas de pubalgie ?


Le somatopathe après un travail global de rééquilibre du corps. Aura pour rôle de limiter les contraintes mécaniques exercées sur la symphyse pubienne (articulations du bassin), sur le plan articulaire (hanche, bassin, colonne lombaire), mais aussi musculaire (muscles abdominaux, adducteurs, psoas) et viscéral (vessie, rectum et utérus chez la femme). Un travail d'équilibration des pressions entre les diaphragmes thoracique et pelvien ainsi que les cicatrices abdominales et le système nerveux seront aussi travaillés.

 

Un soulagement de la douleur pourra être constaté dès la première séance.  Néanmoins, selon l'ancienneté du problème deux ou trois séances seront nécessaires pour effectuer un travail de fond. 

Il est conseillé de consulter au plus tôt dès les premières douleurs, voire même en prévention dans l'idéal. En effet si vous consultez avant les premiers signes de douleur il est possible d'éviter leur apparition. 

En complément de la somatopathie, vous pouvez consulter un kinésithérapeute pour vous permettre une meilleure récupération.


Que faire en cas de pubalgie ?


Le repos est le mot d'ordre à votre bonne récupération. S'il est souvent difficile à mettre en place, respecter ce temps de repos minimum de deux semaines est pourtant primordial pour atténuer l’inflammation. Une reprise du sport trop rapide aura tendance à multiplier les rechutes.

Une bonne pratique sportive s'applique aussi par des échauffements, étirements et beaucoup d'hydratation. Vérifier à la qualité de votre équipement sportif notamment de vos chaussures.